• 63
    observations

  • 25
    communes

  • 7
    observateurs

  • Première observation
    1996

  • Dernière observation
    2021

Informations sur l'espèce

3>Description

Le Triton alpestre mesure 8 à 11 cm (mâle 8 cm, femelle 11 cm).

Son ventre est orangé, il a une petite crête claire dorsale ponctuée de noir et une large bande ventrale orange vif sans aucune ponctuation (excepté sous la gorge).

Milieu

On rencontre le Triton alpestre dans toute sorte de points d'eaux stagnantes, étangs, fossés, abreuvoirs, ornières de chemins forestiers, flaques d'eau, carrières, ballastières, tourbières, marécages, ruisseaux à cours lent. Il préfère les endroits où la température de l'eau reste fraîche.

Le cycle de reproduction du Triton alpestre est annuel mais, à très haute altitude, il peut être biennal ou annuel avec des cas de néotonie (maturité sexuelle atteinte à l'état larvaire). La période de reproduction se termine dès fin mai. Il retourne alors à terre mais reste près de l'eau où il tend à retourner en automne. Les plantes aquatiques servent d'abri et de support de ponte.

Répartition

Cet amphibien est encore bien présent sur le territoire Livradois-Forez. La limite de son aire de répartition dans le Puy-de-Dôme se situe à la frontière avec la rivière Allier.

Mesotriton alpestris (Laurenti, 1768) | Salamandra rubriventris Daudin, 1803 | Triton alpestris Laurenti, 1768 | Triton wurfbainii Laurenti, 1768 | Triturus alpestris (Laurenti, 1768)

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles

Carte de répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.