• 62
    observations

  • 24
    communes

  • 7
    observateurs

  • Première observation
    1996

  • Dernière observation
    2020

Informations sur l'espèce

Description

Le Triton alpestre mesure 8 à 11 cm (mâle 8 cm, femelle 11 cm).

Son ventre est orangé, il a une petite crête claire dorsale ponctuée de noir et une large bande ventrale orange vif sans aucune ponctuation (excepté sous la gorge).

Milieu

Bocage, haies buissonnantes basses, épaisses et épineuses pour y construire son nid.

Elle affectionne et se reproduit dans les milieux prairiaux parsemés de haies et bosquets qui lui offrent des perchoirs indispensables à la chasse (arbres, clôtures, piquets…).

Comme toutes les Pies grièches, elle a la particularité d’empaler ses proies sur des épines d’arbres ou barbelés, appelés « lardoirs ».

Répartition

L’Auvergne représente aujourd’hui le principal « bastion » de cette espèce protégée (environ 70% de la population française).

Dans le territoire du Parc Livradois-Forez, la plaine d’Ambert accueille encore une belle population nicheuse de ce passereau et représente ainsi une zone à fort enjeu pour la préservation de l’espèce.

Mesotriton alpestris (Laurenti, 1768) | Salamandra rubriventris Daudin, 1803 | Triton alpestris Laurenti, 1768 | Triton wurfbainii Laurenti, 1768 | Triturus alpestris (Laurenti, 1768)

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles

Carte de répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.