Azuré de la Croisette (L')

Phengaris alcon (Denis & Schiffermüller, 1775)


  • 18
    observations

  • 5
    communes

  • 3
    observateurs

  • Première observation
    2013

  • Dernière observation
    2019

Bachelard Philippe - Lecomte Romain - Partenaire Cen Auvergne

Informations sur l'espèce

Description

L’Azuré des mouillères est un papillon de petite taille ; le dessus des ailes est bleu bordé de brun-noir chez le mâle et brun avec parfois un lavis basal bleu chez la femelle.

Le dessous des ailes est gris brun orné de points noirs cerclés de clair.

C’est une espèce monovoltine (une seule génération par an). La période de vol des adultes, variable selon l’altitude, s’étale de début juillet à fin août. Le pic d’abondance des observations des imagos (papillons adultes) se situe entre la dernière décade de juillet et la première décade d’août.

Les imagos ne vivent que quelques jours. La phase larvaire dure beaucoup plus longtemps (environ 10 mois). Les chenilles passent successivement par quatre stades de développement, dont trois directement sur la plante où la femelle a pondu ses œufs, à savoir la Gentiane pneumonanthe, et un dernier au sein d’une colonie de fourmis appartenant exclusivement au genre Myrmica.

Milieu

Son habitat est constitué de milieux herbacés hygrophiles à mésophiles.

Il affectionne les zones humides de plaine ou de moyenne montagne sur lesquelles se développe son unique plante-hôte, la Gentiane des marais (Gentiana pneumonanthe). Les adultes sont relativement discrets : leur présence sur un site peut être révélée par l’observation de pontes sur les inflorescences de gentiane. Sa fourmi-hôte, Myrmica scabrinodis, tolère les sols humides.

Répartition

C’est une espèce avec une répartition très localisée, très morcelée sauf en Auvergne où l’on observe les plus fortes populations françaises. Elle est principalement présente suivant un axe monts Dore / monts du Cantal en passant par l’Artense et le Cézallier. Elle est également bien répartie sur la Margeride mais est très localisée sur la chaîne des Puys, les Combrailles, l’Aubrac, la Planèze de Saint-Flour, le Mézenc, le Livradois, le pays d’Auze et le Velay. Elle est citée historiquement dans les monts de la Madeleine (Bachelard, 2008).

Quelques observations ont été réalisées depuis 2012 sur les monts du Forez.

Argus alcon (Denis & Schiffermüller, 1775) | Glaucopsyche alcon (Denis & Schiffermüller, 1775) | Glaucopsyche rebeli (Hirschke, 1904) | Lycaena alcon (Denis & Schiffermüller, 1775) | Lycaena alcon monticola Staudinger, 1901 | Lycaena alcon rebeli Hirschke, 1904 | Maculinea alcon (Denis & Schiffermüller, 1775) | Maculinea alcon aigoualensis Bernardi & Gaillard, 1953 | Maculinea alcon alcon (Denis & Schiffermüller, 1775) | Maculinea alcon monticola (Staudinger, 1901) | Maculinea alcon nestae (Higgins, 1930) | Maculinea alcon rebeli (Hirschke, 1904) | Maculinea alcon rebeli (Hirschke, 1905) | Maculinea rebeli (Hirschke, 1904) | Papilio alcon Denis & Schiffermüller, 1775 | Phengaris alcon alcon (Denis & Schiffermüller, 1775) | Phengaris alcon rebeli (Hirschke, 1904) | Phengaris rebeli (Hirschke, 1904) | Polyommatus alcon (Denis & Schiffermüller, 1775)

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles

Carte de répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.